L’environnement au coeur du projet

Un quartier paysager

Le quartier Kléber, exposé sud-ouest, sera avant tout paysager. Les logements s’organiseront au milieu de places arborées et de jardins pensés en fonction de la lumière, ils créeront des respirations naturelles et un rempart végétal.

L’objectif est d’offrir aux habitants une qualité paysagère qui valorise le projet urbain, tout en répondant à un certain nombre de contraintes :

  • Prendre en compte la proximité de bâtiments et des voies de circulation dans les techniques de plantations ;
  • Créer un cadre végétalisé autour des habitations et des ambiances propices aux déambulations ;
  • Gérer l’eau par la récupération des eaux de pluie ;
  • Choisir des essences végétales adaptées aux conditions locales ;
  • Contribuer à l’embellissement du lieu tout en limitant les besoins en entretien ;
  • Opter pour des techniques et des matériaux qui tendent vers un développement durable.

 

 

Une politique environnementale

Le projet d’aménagement s’appuie sur 3 principes qui permettent l’intégration de politique environnementale comme la démarche AEU (Approche environnementale de l’urbanisme) :

  • Une qualité exemplaire en matière environnementale : consommation énergétique, récupération des eaux de pluie, choix de matériaux innovants et durables, panneaux photovoltaïques, ensoleillement des façades, principe anti-bruit…
  • Favoriser les déplacements alternatifs à la voiture et mise en place de circulations douces: transports en commun, liaisons cyclables et piétonnes, circuits de navettes, parkings de délestage…
  • Aménagement d’une liaison avec le centre ville par le boulevard de Cascais, créant une nouvelle entrée de ville avec la gare des transports collectifs de l’Avenue Floquet.

 

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Print this page