Le Patrimoine biarrot

L’ Histoire du patrimoine biarrot 

L’histoire de Biarritz, discret petit village basque de pêcheurs est très ancienne. La renommée de Biarritz, cité balnéaire de notoriété internationale est plus récente.
La naissance de la ville remonte à la deuxième moitié du XIXe siècle, alors que Napoléon III et l’Impératrice Eugénie, les têtes couronnées d’Europe et des familles fortunées de l’époque firent de ce site sauvage une des plus fameuses destinations où il est de bon ton d’avoir sa résidence.

Hotel du Palais

Hotel du Palais, ©G. Mersh

 Les belles demeures de Biarritz témoignent d’un passé glorieux où une société aisée développait un goût parfois effréné pour la fantaisie et l’exubérance. 
En contraste aux villes uniformes (nées essentiellement au Moyen-Age), Biarritz se démarque par son individualisme qui caractérise une bourgeoisie et noblesse royale ou d’Empire engagées dans la révolution industrielle. Et si ailleurs, les nouvelles cités sont tirées au cordeau, la jeune station balnéaire privilégie un urbanisme épousant un paysage naturel découpé. 

Chateau Gramont ©G.Mersh

Chateau Gramont ©G.Mersh

 Pour mieux mettre en valeur palais et châteaux, les bâtisseurs se mesurent dans des joutes architecturales.
De 1876 à 1881, près de trois cents demeures se construisent dans un Biarritz cosmopolite et balnéaire : châteaux, hôtels particuliers et superbes résidences, des parcs et des domaines avec leurs allées majestueuses, leurs perspectives et vues sur l’océan.

Le Domaine Impérial vers 1900

Le Domaine Impérial vers 1900

 Selon les plans de l’époque, les grandes propriétés sont séparées les unes des autres par des terrains agricoles et des chemins qui se bordent peu à peu de maisons. Dès la fin du XIXe siècle le morcellement des propriétés s’accroît.

 Il existe ensuite une improvisation permanente dans la construction de la ville. Le relief accidenté génère des terrains de formes et de dimensions variées. Dans cet étonnant mélange architectural se côtoient le néogothique de Javalquinto (Office de Tourisme actuel), le style néo-renaissance du château Boulard ou encore le style Old English de la Villa Françon. 

Dans les années 1920, Biarritz est en plein essor et le tourisme se développe. Une architecture régionaliste émerge, mêlant le confort de belles villas bourgeoises aux spécificités de l’architecture locale qui constitue l’originalité du style néo-basque qui se développe à Biarritz. A la même époque, l’Art Déco fait son apparition : le Casino municipal, l’Hôtel de ville, l’hôtel Plaza et la Maison Basque (avenue Edouard-VII) en sont les témoins. Au détour d’une rue, au bout d’une avenue, on découvre des villas où se mêlent Art Nouveau, Art Déco ou encore néo-régionalisme basque, voire normand. Cette étonnante variété architecturale caractérise l’identité de la ville et fait son charme.

 

Protection du Patrimoine ZPPAUP & AVAP

La ZPPAUP

La municipalité a souhaité protéger ce patrimoine architectural original. Des zones de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) ont été créées en 1992. Ainsi 837 habitations dont 230 villas sont préservées de toutes modifications irréversibles. La ZPPAUP complète le plan local d’urbanisme (PLU), en y ajoutant des dispositions qualitatives, destinées à sauvegarder et à valoriser le patrimoine majeur de la ville.
Elle instaure des règles d’architecture pour harmoniser les constructions, sans interdire toutefois les innovations de style : tous les travaux de démolition, de construction ou de modification d’un bâtiment inscrit dans la zone de protection sont soumis à autorisation spéciale. La mairie délivre un permis de construire après avis conforme de l’Architecte des Bâtiments de France. Cette zone de protection permet également à la ville d’enrichir son patrimoine en ouvrant certaines zones à la construction. C’est ainsi que de grands architectes œuvrent à la réhabilitation de bâtiments anciens (Le Bellevue par Jean-Michel Villemotte, le Casino municipal par François Lombard) ou la création de structures avant-gardistes (La Médiathèque, BTS audiovisuel, Cité de l’Océan.)

L’AVAP

Lors du Conseil Municipal du 13/12/2013, il a été décidé la transformation de la ZPPAUP en AVAP.
Consultez la page dédiée à l’AVAP sur ce site pour plus d’infos.

 

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Print this page