RAMIRO ARRUE au Bellevue cet été

« Entre avant-garde et tradition ». Tel est l’intitulé de la grande exposition de cet été au ...

Les Jeudis des Jardins de l’Océan

Pour la 4e année, Biarritz invite le public à partager ses soirées d’été, chaque JEUDI du 13 ...

Agenda

OK
Culture

Ateliers enfants/ados - Exposition Ramiro Arrue - Le Bellevue

Le 10/09/2017 à 11:00:00 - Le Bellevue
Tarif : 15 € / 20€ Email : sonia.charoki@yahoo.fr

Venez partager et découvrir l’oeuvre et la vie de Ramiro Arrue, au sein de l’espace Bellevue à Biarritz, autour de deux ateliers où chacun pourra développer sa créativité en pratique avec des dessins,
des images et des sons inspirés de l’artiste.
11h «Portrait filmé» Public : 8 à 17 ans Durée : 2h / Tarif : 20 €
De 14h à 17h ou de 17h à 20h : «Les mots en couleur»
Accueil continu / Tarif : 15 €

Ateliers animés par Sonia Charoki (en parallèle à l’exercice de son métier de directeur de la photographie sur des courts-métrages et des clips, Sonia Charoki a développé des ateliers pédagogiques médias et numériques pour le Département image de la médiathèque de Biarritz).

Culture

Lili Catharsis

Le 10/09/2017 à 19:00:00 - Autre lieu
Tarif : http://www.digitick.com/index-css5-letempsdaimerladanse-pg1.html Email : btzc.relationspubliques@wanadoo.fr Web : www.letempsdaimer.com

Lili Catharsis

J'ai pris la contre alléee...

J’ai pris la contre allée… prend racine dans La Tierce des Paumés, une épopée photographique de Lise Lacombe qui dévoile un monde invisible habité de personnalités aux parcours singuliers. Ceux qui marchent loin de la société civile, des caméras de surveillance, qui partagent le geste artistique des chorégraphes Catherine Vergnes et Pierre Charles Durouchoux dans cette même liberté et énergie à créer la vie telle qu‘on la veut. Loin de toute anthropologie, les postures et les matières de ces hommes et femmes résonnent dans un dialogue entre la danse et les photos et se frottent aux textes de Didier Goupil et à la musique de Christophe Ruetsch. J’ai pris la contre allée... est une forme hybride, différents langages qui témoignent avec force de l’existence et de la parole de ces gens qui ont choisi les chemins de traverse.

Culture

Martin Harriague

Le 10/09/2017 à 21:00:00 - Casino Municipal : Théâtre
Tarif : http://www.digitick.com/index-css5-letempsdaimerladanse-pg1.html Email : btzc.relationspubliques@wanadoo.fr Web : www.letempsdaimer.com

Martin Harriague

Pitch

L’histoire est belle, Martin Harriague à l’assaut des étages. En premier lieu il y a quelques temps, c’est sur l’estrade du Parvis du Casino, au niveau de la mer, lors des rencontres UPPA du Temps d’Aimer, que Martin Harriague rentre en danse. En septembre 2017, une poignée d’années plus tard, devenu avec fougue chorégraphe, c’est quelques étages plus haut, au théâtre du Casino que sa nouvelle création - repérée lors du Concours des jeunes chorégraphes du Malandain Ballet Biarritz - est accueillie. Rien d’étonnant pour Martin Harriague, pour qui le mouvement est dans la musique. Dans cette création, oscillation entre le fantastique éthéré et le monde bien réel, le chorégraphe déclare sa flamme à Piotr Illitch Tchaïkovski. Pitch y dessine les déboires d’un prince mais au-delà des initiales, le chorégraphe laisse la musique du compositeur russe exercer son pouvoir de séduction, son emprise en célébrant dans une partition des corps la vitalité, la profondeur et la surprenante diversité des compositions humaines.
 

Culture

Sine Qua Non Art

Le 11/09/2017 à 19:00:00 - Casino Municipal : Théâtre
Tarif : http://www.digitick.com/index-css5-letempsdaimerladanse-pg1.html Email : btzc.relationspubliques@wanadoo.fr Web : www.letempsdaimer.com

Sine Qua Non Art

Donne moi quelque chose qui ne meurt pas

Inspirée par les danses de groupe, issues des traditions populaires (rondes et farandoles) et détournant les codes de la marche militaire ou des parades rituelles, la danse de Christophe Béranger et Jonathan Pranlas-Descours questionne l’unisson dans l’écriture chorégraphique. Sous un ciel de couteaux en suspens, comme une nuée d’épées de Damoclès planant sur le monde, et sur un sol d’argent, cinq corps s’ébrouent, s’aiment et se fuient, se cherchent et s’apprivoisent. Cinq physiques qui n’ont de commun que la grâce. Tapie dans l’ombre, apparaît une batterie aux cymbales qui lévitent, une guitare électrique et deux musiciens façonnant en direct l’écrin musical de la pièce. Alors on danse, on joue, on crie sous la voûte menaçante. Donne-moi quelque chose qui ne meurt pas est le récit passionnant et lumineux d’une suspension, une fenêtre ouverte à la jubilation du corps dansant.

Culture

Ballet Nice Méditerranée

Le 11/09/2017 à 21:00:00 - Casino Municipal : Théâtre
Tarif : http://www.digitick.com/index-css5-letempsdaimerladanse-pg1.html Email : btzc.relationspubliques@wanadoo.fr Web : www.letempsdaimer.com

Ballet Nice Méditerranée

Coppelia / eric Vu-An

Vespertine / Liam Scarlett

Gnawa / Nacho Diato

 

Le Ballet Nice, défend le répertoire de ballet dépoussiéré avec un enthousiasme engageant et une énergie sans limite. L’arrivée du danseur Etoile Eric Vu-An à la direction artistique en 2009 a donné à la troupe un nouvel essor. Le «Ballet Nice Méditerranée» fonde sa nouvelle identité sur sa capacité à s’approprier les styles de danse les plus divers tout en faisant vivre le répertoire classique. Le programme choisi pour le Temps d’Aimer décline à l’envi cette richesse. Il est l’occasion d’apprécier le fameux troisième acte du ballet Coppélia qui célèbre les amants unis, de découvrir les folias du tout jeune chorégraphe du Royal Ballet de Londres, Liam Scarlett, et de se laisser envouter par la transe gnawa de Nacho Duato. Une palette d’émotions comme une célébration de la danse nécessaire dans la fête comme dans l’amour. Tout un programme.